Communaux de Maisons-Alfort : site officiel du club de foot de MAISONS ALFORT - footeo

CMA - As PTT Chambourcy

10 décembre 2013 - 14:24

Pour notre 10ème match de la saison en championnat, nous étions opposés à l’asptt Chambourcy à domicile. Des retrouvailles programmées 2 semaines seulement après le 32ème de finale houleux qui nous avait vu perdre les 3/4 de l’équipe. Dans le vestiaire de l’arbitre, nous avions donc le droit à un contrôle des licences, des identités et des suspendus, des plus zélés. En effet, un dirigeant adverse avait reçu la liste des joueurs suspendus par sms et vérifiait donc la feuille de match avec le plus grand soin. Championnat de DH Entreprise oblige, la haute technologie doit être mise au service des grands clubs de ce championnat qui va, d’après les bruits de couloirs, bientôt passer comme compétition officielle de la FIFA. Ne manquait plus alors que les tests ADN pour parachever cet avant-match. Mais visiblement, le médecin de l’équipe adverse et son laboratoire ambulant n’ont pas pu se déplacer à Maisons-Alfort ce week-end, le Boeing 747 de l’asptt Chambourcy n’ayant pas pu atterrir à l’aéroport d’Orly à temps. Le match débuta donc dans cette ambiance des plus chaleureuse et amicale. Côté communaux, on avait le droit à une compo dans la continuité de la semaine précédente : Romy Sapeur dans le cageot, Fabrice Maboule - Hassan Kebab - Vlad Divac - Nader Franklin en défense, Khaled - Rudy Rood Boy - Remy Portos au milieu et Booba le taulard (retour après 2 mois à Fresnes) - Ludo la drogue - Wilson NY en attaque. Nos adversaires prenaient possession du ballon dans les premières minutes du match. Mais la percussion et les occasions n’étaient pas au rdv. Des passes, des passes oui mais de Chambourcy … Bref, seule action à noter, un tir sur le poteau suite à une grossière erreur de placement de nos défenseurs en mode salon de coiffure. Chacun y allait de sa petite remarque et le débat parlementaire battait son plein : qui prend qui ? Qui fait quoi ? Comment tu vas ? Tu fais quoi ce soir ? Bref, on s’acheminait tranquillement vers la mi-temps quand Booba le taulard se retrouva en tête à tête avec le gardien de but à 3 mètres devant lui. Il se rata lamentablement et fit un tir crotte (= tir de U7) directement dans les bras du gardien (cousin éloigné de Ludo la drogue avec ses dreads). On ne pouvait pas lui en vouloir, lui qui goûtait de nouveau à la lumière du jour après 2 mois en isolement à la maison d’arrêt de Fresnes. A la mi-temps, on se disait que nos adversaires n’avaient du Milan AC qu’une piètre relique de maillot. Mais cela, nous l’avions déjà constaté lors du match de coupe. On était en droit de se dire qu’avec une équipe composée de joueurs habitués à la réserve, nous serions un peu plus en difficulté face au 2ème du championnat DH Entreprise (FIFA dans très peu de jours, n’oublions pas). Mi-temps : 0-0. La seconde période démarra sur les mêmes bases que la 1ère. Possession de balle globalement en faveur de nos adversaires. Mais notre bloc monta d’un cran et nous les pressions beaucoup plus haut qu’en 1ère période. Nous fûmes alors récompensés de nos efforts. Sur un centre aérien, voir même lunaire, de Wilson NY, le gardien adverse se déchira totalement et Ludo la drogue en renard des surfaces antillaises, catapulta le ballon au fond des filets (visiblement le gardien adverse aurait été troublé par les vapeurs de Rhum que Ludo la drogue dégage en permanence de son corps). Explosion de joie côté communaux et grise mine côté Chambourcy (comment peut-on être mené par le dernier du classement, NOUS, l’asptt Chambourcy quoi ??). Qu’on ne s’inquiète pas, quand nos adversaires n’arrivent pas à trouver la faille, les arbitres se rappellent vite du classement en cas d’action litigieuse. Et là, mes amis, l’arbitre Comedy Club débuta son spectacle. Il siffla un penalty sorti tout droit de ses rêves. Sur un débordement, Vlad Divac tacla le joueur adverse qui avait loupé son débordement. Le tacle, le joueur adverse et le ballon étaient tous en dehors des limites du terrain mais l’arbitre avait visiblement vu d’autre dimension que les lignes tracées sur le terrain. Notre capitaine demanda alors à l’arbitre des explications. Mais ce dernier ne se justifia pas car comme 90% ses potes, une fois entré sur le terrain, il devient Walker Texas Ranger. Mais ce samedi, c’était en plus d’un cow-boy, une pure caillera. La conjugaison et la grammaire française prirent des uppercuts en pleine face. Cet individu, en plus d’invectiver les joueurs, était extrêmement fâché avec la langue française. Il réussit donc par ce fait de jeu à dégoûter tout le monde. Le capitaine adverse, après avoir transformer le penalty non sans avoir trembler car Romy Sapeur toucha le ballon, cria à ses coéquipiers : « on va leur marcher dessus ». Fair-play, sportivité, convivialité du football Entreprise, bla bla bla bla bla …. C’est sûr qu’avec des coups de pouce pareil de la part des arbitres, le classement ne risque pas de bouger. La fin de match fut décousue et sur une nouvelle erreur de placement, nous encaissâmes un second but. Les esprits de nombreux joueurs étaient restés figer au cadeau de Noël de l’arbitre. Et pour une fois cette saison, on ne pourra pas reprocher grand chose à nos joueurs, tant ils avaient été parfaits jusqu’à l’action de l’arbitre fatigué et fatiguant … Vive les communaux !!!!

 

Comme à son habitude, le match de la 1ère était précédé du match de réserve Dh. Ciel gris, température de l’air 9°C, idéal pour un match de football et pour permettre à l’équipe réserve des Locaux de confirmer la victoire de la semaine passée. Mais comme à son habitude, le duo Seydou-Rahim allait devoir faire face à des imprévus au combien habituel au sein du club. Déjà en manque de joueurs suspendus à titre conservatoire suite au match de championnat national qui a vu certains joueurs de réserve passé dans le groupe première, les coachs ont dû faire avec l’absence de gardien de but pour le match. Et comme souvent dans pareil cas, c’est notre Capitaine Krys qui s’est dévoué pour aller dans les buts. La compo du jour était donc la suivante : Krys genou bionique dans le but, Nico le serbe et Antoine l’Iniesta des bas-fonds en charnière, Jamel Debbouze et Christophe Boukarnof en latéraux, Ryhad le milieu defensif fantôme, sur les côtés Ricardovaldo et Carlos Santana, Ibrahim le facteur du parvis de Saint-Maur dans un rôle de meneur et devant Vichy Célestin et Olivier Timal qui faisait son retour après un passage raté du côté des cheminots d’Orléans. Sur le banc Cédric et Chris avec déjà 4 grammes dans le corps. Le match débuta sur un bon état d’esprit et les visiteurs prennent logiquement possession du ballon sans pour autant être dangereux. Et c’est sur leur première action que les Communaux ouvrent le score après un centre repoussé par la défense, le ballon revient sur l’homme en forme du moment Célestin qui place le ballon hors de portée du gardien d’un plat du pied droit, 1-0. A peine 7 minutes plus tard, les visiteurs récupèrent le ballon au milieu de terrain et lance leur numéro 10 bien suivis par notre charnière centrale qui déclenche une frappe lourde à l’entrée de la surface, qui vient se loger dans la lucarne sans que notre gardien de but international du jour ne puisse esquisser le moindre mouvement. 1-1 Fort de cette égalisation, les visiteurs allaient être dangereux par deux fois en quelques minutes. La première sur coup franc suite à une faute peu évidente au 25 mètres. Coup franc flottant et puissant qui vient retomber sur la barre et bien repris de la tête par un joueur adverse, ballon repoussé en corner sur la ligne par notre Mickael Landreau du jour. La deuxième fois sur une action sans danger où notre défense était aux abonnés absents, l’ailier gauche déclenche une frappe puissante que Krys effleure du bout des doigts, tout le monde pensait au 1-2 mais la balle allait à nouveau s’écraser sur la barre. Chance du débutant ou cocu les 22 acteurs regagnèrent les vestiaires sur le score de 1-1. A la mi-temps, un seul constat, nous étions trop gentils avec nos adversaires du jour. Rahim allait devoir faire face à un nouveau contre temps, la blessure de notre Puyol Régionnal, Antoine suite à une sciatique déclarée la veille lors d’une soirée raclette. C’est donc Jamel qui est replacé dans l’axe, Ryhad reprend son poste de cœur en latéral gauche et c’est Ibrahim qui descend en milieu non défensif. Cédric fait donc son entrée en tant que meneur. De retour des vestiaires le match repris sur les mêmes bases que lors de la première période, les visiteurs gardent le ballon et les locaux procèdent par contre. Et sur leur premier contre, la balle est récupérée par notre Debuchy locale Boukarnof qui lance en profondeur Célestin qui d’un extérieur du pointu lobe le gardien adverse sorti à sa rencontre, 2-1. Le Milan Ac du Pauvre pris un gros coup sur la tête et allait donc subir les assauts répétés des CMA ; assauts stériles car toutes passes vers l’avant étaient sanctionnées d’une position de hors-jeu. L’assistant de Chambourcy, mi-homme mi -animal avec un accent antillais incompréhensible, surement un ancien agent de la SNCF reconvertit en facteur levait le drapeau à chaque balle vers l’avant des Communaux, surement par peur de perdre contre l’avant dernier du championnat de ligue 1 Orange… Malgré nos réactions face a ce chef de gare et face à l'arbitre du championnat de Yaoundé rien ne changea... Et donc comme souvent dans le football nous nous faisons punir contre le cours du jeu sur une action anodine. L'attaquant est lancé en profondeur dans le dos de la défense et viens crucifier notre gardien d'un tir croisé. Seul hic l'attaquant était en position de hors jeu de 2 bons mètres que ni notre assistant maison pourtant excellemment placé ni l'arbitre à 35 mètres de l'action n'ont vu.. Simple erreur de jugement ou mauvaise foi, une chose est sûre, l'arbitre joue un rôle prépondérant cette saison pour les Communaux...2-2 Les locaux ne baissent pas la tête pour autant et tente de repartir de l'avant sans être très dangereux. Tous les joueurs sont combatifs et solidaires pour garder ce score de parité mais l'équipe va finir par craquer. Sur un débordement coté gauche, la balle revient dans l'axe aux abords de la surface sans qu'aucuns joueurs adverses ne soient attaqués, l'attaquant prend alors sa chance d'un tir cadré à ras de terre, tir que Krys ne pourra détourner ayant glissé au départ du ballon, 2-3 à la 85ème. Il ne se passera plus rien jusqu'au coup de sifflet final.. Mené par deux fois au score le Milan Ac du pauvre arrache une victoire inespérée au vu du scénario du match avec un bon coup de pouce du corps arbitral.. Cela ne change rien à la qualité de l'adversaire du jour sans doute l'une des meilleurs équipes réserves rencontrées jusqu'ici. Un sentiment de déception envahit les joueurs des CMA car il y avait la place pour prendre les 4 points mais il y a du mieux au sein de l'équipe, il faut donc continuer dans cet état d'esprit et ne rien lâcher La semaine prochaine le championnat laisse place à la coupe, bonne chance a nos deux équipes qui tenteront de se qualifier pour le tour suivant. Vive les Communaux!!!

Commentaires

Antoine L 12 décembre 2013 18:29

Vive les communaux !

Antoine L 12 décembre 2013 18:29

Vive les communaux !

[Sujet supprimé] et [Sujet supprimé] plus de 2 ans
Bruno Dridi est devenu membre plus de 4 ans
Voeux de fin d'année plus de 4 ans
Coupe : CMA1 vs Orane3 plus de 4 ans
Antoine L a commenté CMA - As PTT Chambourcy plus de 4 ans
CMA - As PTT Chambourcy plus de 4 ans
Antoine L a commenté CMA-Nike plus de 4 ans
CMA-Nike plus de 4 ans
sabate sabate a commenté 32ème de finale Championnat National : CMA - Asptt Chambourcy plus de 4 ans
32ème de finale Championnat National : CMA - Asptt Chambourcy plus de 4 ans
HSBC - CMA plus de 5 ans
CMA - Banque de France plus de 5 ans
patrick dudognon est devenu membre plus de 5 ans
CMA - Apsap Paris (Championnat National) plus de 5 ans
CMA - Ascair plus de 5 ans

Aucun événement